Amandine Francius : « Nappy et fière de porter mes cheveux naturels »

Petite, longiligne et réservée, on peut la prendre pour une jeune fille de 18 ans. Amandine, 24 ans, est la grande sœur de Marine dont vous avez découvert le portrait il y a quelques semaines. Hôtesse de l’air, elle se passionne pour le chant, la moto, la cuisine et la danse. Venue accompagner sa sœur pour le shooting, elle accepte de me raconter son aventure capillaire.

« En 2011, j’ai voulu changer de look, paraître plus mature et essayer le fameux brushing. J’ai opté pour le « wave », un assouplissement censé être moins agressif pour le cheveu. Bien que je n’aie jamais réalisé de défrisage, je trouvais mes cheveux plus doux et plus souples. Seulement, chasser le naturel, il revient au galop ! Avec la repousse et les deux textures, mes cheveux étaient abimés, affaiblis et cassés ! J’ai préféré arrêter le wave pour revenir au naturel, en janvier 2017. Je voulais assumer mes origines antillaises et l’héritage de mes parents à travers ma touffe. J’étais fière d’être une femme noire aux cheveux naturels.

A ma grande surprise, ma nouvelle coupe courte et frisée m’a value de nombreux compliments. J’ai souvent droit à des remarques telles que « mais tu as de beaux cheveux en fait ?! ». Eh ben, oui, les cheveux crépus sont beaux. Il est de notre responsabilité de les assumer. Nous « revenons au naturel » parce que nous avons tenté des expériences éloignées (défrisage, wave, lissage…) de notre nature de cheveux. Etre nappy signifie être fier de ses cheveux. Ce terme, court et clair, permet d’appartenir à un groupe. Je suis contente de faire partie de la communauté. J’ai même converti quelques personnes de mon entourage.

Je ne trouve pas qu’il est plus difficile de porter des cheveux naturels, bien au contraire. Je n’ai plus à me préoccuper du fer à lisser, des casses ou encore des produits chimiques. J’utilise uniquement des produits pour cheveux naturels : du shampoing à base d’huile de carapate. L’avantage avec des cheveux ultra courts, c’est que le coiffage est ultra rapide : j’hydrate mes cheveux et le tour est joué. »

 

Publicités

Natural hair academy 2017

Samedi 10 juin, je participe au plus grand des événements dédiés au cheveu afro : le natural hair academy (NHA pour les intimes). Conférences, ateliers, expo vente, show musical… l’ambiance était à la fête. Il faut dire que tous les acteurs de la beauté noire ainsi que tous les nappyphiles et afronistas se sont donné rendez-vous au parc floral de Paris pour profiter des 6000 m2 d’exposition.

Le lieu est beau, grand et vert. Mais, il faut compter 10 à 15 bonnes minutes de marche pour y accéder. Malgré le prix d’entrée élevé (entre 15 et 18 euros), on est happé par le monde ! A l’extérieur déjà, les food trucks sont pris d’assaut, bien qu’étant nombreux. A l’intérieur, ma première impression : tout est trop GRAND ! Avec la chaleur et la foule, on frôle très vite le malaise vagal. Heureusement, je suis uniquement là pour faire des photos.

Elles s’appellent Kauralyne, Indiana, Corinne… voici quelques portraits de ces jeunes femmes, venues entre amies, soeurs, belles-soeurs  ou collègues pour (re)apprendre à prendre soin de leurs cheveux.