Natural hair academy 2017

Samedi 10 juin, je participe au plus grand des événements dédiés au cheveu afro : le natural hair academy (NHA pour les intimes). Conférences, ateliers, expo vente, show musical… l’ambiance était à la fête. Il faut dire que tous les acteurs de la beauté noire ainsi que tous les nappyphiles et afronistas se sont donné rendez-vous au parc floral de Paris pour profiter des 6000 m2 d’exposition.

Le lieu est beau, grand et vert. Mais, il faut compter 10 à 15 bonnes minutes de marche pour y accéder. Malgré le prix d’entrée élevé (entre 15 et 18 euros), on est happé par le monde ! A l’extérieur déjà, les food trucks sont pris d’assaut, bien qu’étant nombreux. A l’intérieur, ma première impression : tout est trop GRAND ! Avec la chaleur et la foule, on frôle très vite le malaise vagal. Heureusement, je suis uniquement là pour faire des photos.

Elles s’appellent Kauralyne, Indiana, Corinne… voici quelques portraits de ces jeunes femmes, venues entre amies, soeurs, belles-soeurs  ou collègues pour (re)apprendre à prendre soin de leurs cheveux.

Publicités

Semaine de l’Afrique de l’Unesco

Je ne savais pas, mais alors là, pas du tout, que l’Unesco célébrait tous les ans SA semaine de l’Afrique ! Organisé par le groupe des États membres africains, l’événement s’est déroulé du 22 au 24 mai dernier dans le Hall Ségur de l’organisation. Une belle découverte que je partage un peu tardivement avec vous, mais qui vaut le détour. Alors, gardez l’info dans un coin de votre tête : dans le cadre des semaines internationales, l’Unesco fête chaque année l’Afrique la dernière semaine du mois de mai. L’objectif de la manifestation : accroître la visibilité de l’Afrique à travers la mise en valeur de la diversité de son patrimoine culturel et artistique.

Ainsi, les visiteurs ont pu assister durant les 3 jours à des défilés de mode des stylistes Diana Magesa (Tanzanie) et Tatenda Sipula Bespoke (Afrique du Sud), le 22 mai, des contes de l’Afrique traditionnelle dits par Fouma Traoré (Burkina Faso) le 23 ou encore  des animations à destination des enfants (percussions, danse africaine, masques…) ainsi qu’un concert de Patricia Essong (Cameroun) le 24.

Cerise sur le gâteau, le chef congolais Dieuveil Malonga a concocté à sa sauce les mets des différents pays, afin de révisiter la gastronomie africaine. Pour mon plus grand plaisir ainsi que de celui de nombreux visiteurs qui se sont régalés (gratuitement) au buffet. Mon seul regret reste l’annulation de la table-ronde sur le rôle et les perspectives de la jeunesse africaine, qui a motivé ma présence…